Articve publié dans le Républicain Lorrain du 13/12/2016

 

Une quinzaine de bénévoles ont confectionné, lundi, des coussins en forme de coeur, pour des malades souffrant
du cancer du sein. Une action de l’association France Patchwork, qui devrait être renouvelée en janvier.

1961006

 

«Le lutin pèse la douceur pour ces dames », sourit Fabien Paul. En fait, le Freymingeois est en train de répartir l’ouatine par paquet de 170 g. Pas un gramme de moins. « Ce poids est important, tout comme la forme du coussin car les malades le porteront sous le bras », détaille Évelyne Laminette. La déléguée départementale de France Patchwork a organisé lundi une journée de solidarité, à la Maison des associations (MDA) de Freyming- Merlebach.

Une quinzaine de bénévoles, dont des membres du club Creafils de Freyming-Merlebach, ont donné de leur temps pour confectionner des coussins en forme de coeur. Cette opération nationale, qui existe depuis 2010, est à l’initiative de France Patchwork. Les objets seront ensuite offerts à des malades du cancer du sein. « Ils permettent de soulager les douleurs causées par l’oedème des vaisseaux lymphatiques après l’opération du sein », détaille la responsable. C’est pourquoi les couturières du jour doivent respecter un patron précis.


Travail à la chaîne

Les tâches sont bien réparties. Une personne récupère l’ouatine sur les chutes de couette, offertes par la société Dodo. Fabien intervient alors. Un peu plus loin, le tissu est découpé en forme de coeur. « Quatre dames s’occupent des coutures. Les extrémités sont crantées. Elles seront ensuite repliées vers l’intérieur, et cela évitera les faux plis », précise Évelyne Laminette.

C’est à ce moment qu’intervient Mariette : « je repasse les morceaux de tissus ». De cette façon, les deux parties du coeur peuvent être cousues ensemble en laissant une ouverture pour insérer l’ouatine. Une fois le rembourrage terminé, Annick et Mathilde cousent la dernière partie du coussin. La mécanique est bien huilée et les bénévoles travaillent dans la bonne humeur !

Jusqu’à Roubaix

Les petites mains ont finalement confectionné soixante-dix coussins. « Mais les dames sont motivées ! Nous allons donc organiser une nouvelle journée en janvier, à condition de recevoir à nouveau de l’ouatine », annonce Évelyne Laminette. En attendant, les réalisations de lundi seront remises à l’École de sages-femmes du CHR Metz- Thionville.

« Nous avons aussi été sollicités par des étudiants en commerce de Roubaix. Ils ont un projet de boîtes "bien-être", contenant par exemple des produits cosmétiques, offertes aux malades du cancer du sein. Nous allons leur donner quelques coussins, qu’ils pourront intégrer à la box. »
V. PE.
Renseignements auprès
d’Evelyne Laminette
au 06 86 53 70 02.